PROJETS

Actualités de quelques projets en cours

  • Ce projet initié en 2013 a pour objectif de simuler l’effet de la chirurgie sur la marche des enfants atteints de paralysie cérébrale. Innovante, son approche multidisciplinaire couplant Biomécanique, Robotique et Machine Learning donne à ce jour des résultats très prometteurs. En 2016, les deux thèses de doctorat impliquant trois universités, plusieurs partenaires chirurgicaux et soutenues par la Fondation Bettencourt Schueller, l’ANRT et la Région Ile de France ont été productives.

    M. Omar Galarraga a soutenu sa thèse au cours du premier semestre 2017.

  • Le projet TELEMEDECINE ET AUTISME en Ile-de-France, promu par l’Agence Régionale de Santé, implique plusieurs structures, dont Le Reverdi, travaillant à l’établissement de procédures de téléconsultations et de télé-expertises destinées à améliorer le suivi et le diagnostic psychiatrique des enfants autistes accueillis.

    En 2015, de multiples réunions scientifiques et exécutives ont été menées de façon à ce que les inclusions débutent en 2016. La plateforme est opérationnelle au Reverdi. En 2016 une quinzaine de patients ont bénéficié de ces téléconsultations. L’étude médico-économique pilotée par l’URC-ECO (Unité de recherche clinique en économie de la santé d’Ile-de-France) devrait démarrer en 2017.

  • Avec le Dr Valeri, MPR du CRF Ellen Poidatz, le pôle développe un protocole d’évaluation de l’effet clinique et fonctionnel des genouillères d’extension dans la prise en charge des flexum des genoux irréductibles touchant certains enfants atteints de paralysie cérébrale. Cette étude prévoit un design multicentrique et vise à développer la collaboration clinique et la complémentarité des solutions MPR/Chirurgie dans le traitement des marches genoux fléchis.

  • Nous collaborons avec les Professeurs Farcy et Bellik (Paris Saclay) dans le cadre respectif des thèses de doctorat de M. Favey et Guedira en apportant notre expertise à l’identification des besoins d’assistance au guidage des fauteuils roulant électriques des enfants. Médecins et ergothérapeutes de la fondation sont impliqués dans les groupes de travail. Des pré-manips relatives à l’évaluation de la pertinence des solutions d’interface homme-machine développées sur la base d’écrans tactiles ont été réalisées. L’inclusion de patients est prévue pour 2017.

  • Le projet de dynamométrie 3D a été initié en 2015 après l’obtention des financements nécessaires à l’acquisition du capteur. Celui-ci a ensuite été co-développé avec la société SENSIX. En 2016 nous avons travaillé à l’adaptation de l’interface capteur patient avec M. Jarrige et initié le développement des modèles mathématiques et les logiciels nécessaires à son utilisation. Ce projet fera à terme l’objet d’une thèse de doctorat sur l’évaluation instrumentale de la spasticité par capteur 3D. Le financement de cette thèse est en cours de constitution, le soutien de la société générale est déjà acquis pour 1/3 du financement nécessaire. Ce projet, relié pour partie au projet SIM-PC2, a fait l’objet d’une réponse à un appel à projet de la Fondation Motrice en 2016. Celui-ci n’a pas été retenu. La poursuite de ce projet est un des axes prioritaires de développement de l’UNAM en 2017.

  • Le projet de dynamométrie 3D a été initié en 2015 après l’obtention des financements nécessaires à l’acquisition du capteur. Celui-ci a ensuite été co-développé avec la société SENSIX. En 2016 nous avons travaillé à l’adaptation de l’interface capteur patient avec M. Jarrige et initié le développement des modèles mathématiques et les logiciels nécessaires à son utilisation. Ce projet fera à terme l’objet d’une thèse de doctorat sur l’évaluation instrumentale de la spasticité par capteur 3D. Le financement de cette thèse est en cours de constitution, le soutien de la société générale est déjà acquis pour 1/3 du financement nécessaire. Ce projet, relié pour partie au projet SIM-PC2, a fait l’objet d’une réponse à un appel à projet de la Fondation Motrice en 2016. Celui-ci n’a pas été retenu. La poursuite de ce projet est un des axes prioritaires de développement de l’UNAM en 2017.

De nouveaux projets initiés en 2016

  • Dans le cadre de la réorganisation de l’activité de l’Unité d’Analyse du Mouvement, les bilans cliniques, examens neuro-orthopédiques quantifiés et standardisés peuvent désormais être réalisés, sur prescription, par des kinésithérapeutes. Une équipe a été constituée et formée. Cette démarche s’accompagne d’un travail de synthèse et de formalisation de l’ensemble des tests de l’examen. Celui-ci s’appuie sur l’expertise des acteurs de l’UNAM et sur un examen approfondi de la littérature.

  • Un travail de revue de littérature sur les causes de l’autisme a été réalisé. Celui-ci permet une clarification du caractère multifactoriel des causes possibles des troubles du spectre autistique. Ce travail va être soumis à publication et diffusé en interne dans la Fondation.

  • Dans une démarche d’introduction de pratiques innovantes, un travail de fond est mené en partenariat avec les équipes de rééducations. Le renforcement musculaire des patients atteints de paralysie cérébrale est une des pistes intéressantes de développement de leur rééducation. Un travail d’analyse de la littérature a été réalisé et présenté aux équipes de rééducation du CRF Ellen Poidatz. Un groupe de travail est en cours de constitution avec des kinésithérapeutes pour initier la mise en application de ce mode de prise en charge.

Grossir la typographie